WEBREVIEW

ANALYSE DE DONNEES DE PRECIPITATIONS PAR APPROCHE MARKOVIENNE

Dans cet article, nous présentons une technique d’analyse des précipitations dans le nord de l’Algérie par un modèle markovien. Pour ce faire, nous avons utilisé une série d’images collectées durant le mois de janvier 2001 par le radar météorologique de Sétif. Ces dernières ont été utilisées pour construire des séries chronologiques de précipitations aussi bien sur terre que sur mer. En utilisant un modèle markovien, nous avons pu montrer dans un premier temps, que les échos de précipitations sont bien décrits par une chaîne de Markov d’ordre un à deux états, à savoir “présence de précipitation“ et “absence de
précipitation“. Dans un second temps, nous avons augmenté l’ordre du modèle afin de mieux apprécier l’influence du passé sur le comportement du phénomène. Ainsi, en modélisant ce dernier par une chaîne de Markov du
second ordre, nous avons obtenu une meilleure description des précipitations.
En effet, les probabilités à priori et les probabilités stationnaires que nous avons calculées sont quasiment identiques.


Document joint


 
| info visites 3366399

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 06   ?

Creative Commons License