WEBREVIEW

EVOLUTION DE L’IRRIGATION

Faut-il développer l’irrigation ou les cultures pluviales ? Si ces dernières pouvaient satisfaire les besoins alimentaires et n’utilisaient pas assez de terres,
elles seraient une solution salutaire. Ce n’est pas toujours le cas et l’augmentation des rendements agricoles est réalisée par ce facteur important qu’est l’irrigation.
Elle est nécessaire quand les apports naturels en eau ne permettent pas de combler les besoins alimentaires ; elle est adoptée pour utiliser moins de terres.
C’est un régime intensif qui doit assurer un rendement maximal sur tous les plans (économique, agronomique, social et environnemental). L’irrigation est concurrencée par d’autres secteurs utilisateurs d’eau, jugés prioritaires. Elle est souvent déclassée par cette mondialisation rampante qui offre des produits alimentaires à bas prix et renvoie au chômage les agriculteurs traditionnels. Les
zones où la rareté de l’eau est manifeste sont les premières victimes et où les irrigants doivent répondre à un cahier de charge des plus sévères dont la rentabilité est le maître mot.


Document joint


 
| info visites 3360441

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 06   ?

Creative Commons License