WEBREVIEW

LES FORMATIONS KARSTIQUES DU PLATEAU DE CHERIA (ALGERIE)

IDENTIFCATION ET EVALUATION DES RESSOURCES EN EAU

La structure originale de la région d’étude avait attiré l’attention des premiers auteurs (Durozoy, 1948 ; Flandrin, 1959). Ainsi, Chéria, d’une altitude moyenne
de 1100 métres et grâce à ses ressources karstiques, représente un véritable
chateau d’eau pour Tébessa située plus bas à 800 mètres d’altitude.
Le plateau de Chéria se caractérise donc par des aquifères assez importants pour toute la région. De forts débits y sont prélevés pour l’alimentation d’autres
agglomérations et projets situés hors du bassin. Ce dernier présente une série stratigraphique connue sur plus de 1000 mètres, avec des possibilités
hydrauliques certaines (Chaffai, 1983). Les formations marines, c’est-à-dire le Trias, le Crétacé et l’Eocéne, occupent 80% de la sédimentation ; les 20% restant
correspondent au remplissage Mio-Plio-Quaternaire.


Document joint


 
| info visites 3364402

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 05   ?

Creative Commons License