WEBREVIEW

Le Coefficient D’occupation Du Sol Cos Et La Promotion Des Techniques Modernes De La Gestion Urbaine -Cas De La Ville D’alger-

Les systèmes traditionnels de contrôle de la densité, lors de l’établissement du Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme
(PDAU) et le Plan d’Occupation du Sols (POS) dont la responsabilité communale s’exerce, imposent des innovations rapides
et fondamentales des techniques modernes de gestion urbaine.
Partie intégrante du POS, le coefficient d’occupation du sol (COS) représente une règle axiale pour les nouveaux outils
d’urbanisme, il est donc l’élément de base du règlement d’urbanisme.
L’objet de ce travail est la mise au point d’une méthode théorique et analytique du COS, qui met en évidence ses facteurs
déterminants et sa relation avec les espaces fonctionnels de l’habitat. Ce travail s’intéresse surtout à l’équilibre entre la
réglementation concernant le coefficient d’occupation du sol et son application. C’est une phase importante pour la poursuite
des empreintes et des effets du COS dans la réalité,
Le travail se termine par un modèle d’intégration informatisée qui met en reliefs ces relations et leurs interactions.


Document joint


Auteur(s)

Hattab S.

Ziane M.

 
| info visites 3363437

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Courrier du Savoir  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License