WEBREVIEW

Déformation cosismique et Soulèvement de la côte Associés au tremblement de terre de ZEMOURI (21 mai 2003, Mw 6.8)

Le séisme de Zemmouri est lié à une rupture en faille inverse de la croûte supérieure dans l’Atlas lien. Cette tectonique compressive est le résultat de la convergence des plaques Afrique et Eurasie en Méditerranée occidentale. Des observations de terrain et des mesures de nivellement conventionnelles et par GPS du soulèvement côtier ont permis de mieux contraindre les caractéristiques du séisme et son impact en surfaces. Les mouvements cosismiques verticaux ont atteint une moyenne de 5.5 m et montrent deux long de la cote et parallèle au plan faille. Les observations de terrain ainsi que les résultats sismologiques indiquent une rupture cosismique liée à une faille inverse. Les modèles de dislocation en faille inverse obtenue en intégrant les mesures géodésique et tectoniques montrent la présence d’une faille inverse qui émerge en mer à quelques centaines de mètres de la côte. La corrélation de soulèvement côtier avec la modélisation détermine les dimensions de la rupture cosismique et sa relation avec l’activité sismique passée et récente. La mise en évidence des caractéristiques sismiques du séisme du 21 mai 2003 et sismotectonique de la Mitidja est primordiale pour une estimation réaliste de l’aléa et du risque sismique du Nord de l’Algérie.


Document joint


 
| info visites 3364186

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 12   ?

Creative Commons License