WEBREVIEW

Les Forages Récents Dans Les Aquifères Karstiques Des Monts De Tlemcen

L’Ouest algérien a connu ces deux dernières décennies une baisse de la
pluviométrie. Ce déficit pluviométrique a engendré une sécheresse prolongée et
grave. Le tarissement de certaines sources qui alimentaient la population de
Tlemcen et la faible recharge des deux seuls grands barrages existant à
l’époque dans la région, dont le barrage des Beni-Bahdel et celui du Meffrouch,
a amené les autorités locales à lancer des prospections des eaux souterraines à
travers les monts de Tlemcen. Ces derniers ont toujours constitué l’une des
régions les plus arrosées de l’ouest de l’Algérie, ce qui leur a valu le qualificatif
de château d’eau naturel de tout un ensemble d’agglomérations faisant partie de
la wilaya de Tlemcen, de Ain-temouchent et d’Oran.


Document joint


Mots-clés

 
| info visites 3372616

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License