WEBREVIEW

Extraction, composition et valorisation de l’eau aromatique de géranium rosat (Pelargonium graveolens) dans la dermopharmacie

Notre étude s’inscrit dans un cadre de contribution à la valorisation d’une plante médicinale, le géranium rosat (Pelargonium graveolens), via l’utilisation de ses eaux aromatiques (hydrolats) dans la dermopharmacie et la fabrication des cosmétiques.L’extraction de la fraction aromatique de plante, accomplie par hydrodistillation, a abouti à l’obtention de deux phases non miscibles (huile essentielle et hydrolat) qui ont été séparées par décantation. Afin de pouvoir déterminer la composition des eaux aromatiques par chromatographie gazeuse- Spectrométrie de masse, il a été nécessaire de les « concentrer » en procédant à une extraction liquide-liquide. Le profil chromatographique des hydrolats est caractérisé par la prédominance des composés oxygéné et hydrophile (géraniol, oxyde de linalool, hydroxylinalool) alors que les composés hydrocarbonés sont quasi-absents.Le contrôle de la qualité microbienne de l’hydrolat a été accompli par filtration sur membrane. Cette analyse a confirmé leur qualité microbiologique satisfaisante due à la présence de certaines molécules antimicrobiennes (géraniol, linalool). Sur le plan thérapeutique, les crèmes dermiques, fabriquées à base d’hydrolat de géranium rosat, présentent une excellente activité cicatrisante. Exempte de toute toxicité dermique, elles apparaissent comme une solution naturelle et efficace pour faire partie intégrante de l’arsenal thérapeutique. L’utilisation de l’eau aromatique de géranium comme solvant actif dans les préparations dermopharmaceutiques est pleinement justifiée.


Document joint


 
| info visites 3364452

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 02   ?

Creative Commons License