WEBREVIEW

Comportement rhéologique des pâtes cimentaires

L’utilisation des adjuvants dans la formulation des bétons autoplaçants tend à se généraliser. Cependant, il est nécessaire de tenir compte de la composition chimique du ciment, particulièrement de la teneur en SO3, qui peut inhiber ou limiter l’action de ces superplastifiants. Afin de mettre en évidence ces phénomènes, on se propose d’évaluer l’action des sulfates en incorporant des ajouts sulfatés de nature différente. Notre travail consiste donc à étudier les propriétés rhéologiques et les caractéristiques physiques des pâtes obtenues à base de deux types de ciment (CPA et CRS). L’expérimentation porte sur deux rapports E/C (0.50 et 0.30). Pour le second, nous avons utilisé un superplastifiant de type Polynaphtalène Sulfonate (PNS). Les résultats obtenus montrent en effet que la présence des sulfates entraîne des comportements rhéologiques différents en fonction de la nature des sulfates et des ciments utilisés.


Document joint


 
| info visites 3364391

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 01   ?

Creative Commons License