WEBREVIEW

Gestion de la production de la boue dans la STEP de Souk—Ahras en utilisant le modèle STOAT

D’après un rapport publié par l’office national d’assainissement en 2006, l’Algérie compte 49 stations d’épuration réparties à travers tout le territoire national. Le rapport précise que l’état de 63% de ces stations nécessite une réhabilitation ,18% d’entre elles sont abandonnées et 19 % ne fonctionnent pas correctement. Cette situation est due essentiellement à la mauvaise conception de certains ouvrages, l’inadéquation des certains équipements, le manque de pièces de rechange et de réactifs chimiques, ajoutons à cela l’insuffisance des moyens opérationnels pour assurer une bonne exploitation des réseaux d’assainissement et leurs maintenance. La STEP de Souk-Ahras n’est pas en dehors de ce constat pour le moins négatif. Aujourd’hui avec le durcissement de la réglementation, il faut faire face à d’innombrables difficultés concernant la réutilisation des eaux épurées dans l’agriculture et la gestion des boues. La STEP de Souk-Ahras rencontre beaucoup de problèmes quant à la gestion de la boue produite. Les agriculteurs sont toujours réticents et les gestionnaires de la STEP n’arrivent pas à se débarrasser des volumes de boues grandissant sans cesse. Une solution attractive consiste à minimiser le taux de production des boues et à améliorer leurs qualités. Le modèle de simulation des STEP, STOAT, est utilisé dans cette recherche pour essayer de mieux comprendre les transformations biologiques dans la STEP et de caractériser la production de la boue en vue de la mieux gérer sur des bases scientifique et technique. On a utilisé le modèle ASM1 de l’IWQ en y introduisant des modifications rendues nécessaires vu la nature des données mises à notre disposition. Cet article présente les étapes de mise en place du modèle et son utilisation pour la minimisation de la production de la boue. Les résultats obtenus sont très satisfaisants.


Document joint


 
| info visites 3417640

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 01   ?

Creative Commons License