WEBREVIEW

Pollution organique des eaux de l’Oued Seybouse (Plaine alluviale de Guelma, Nord-Est Algérien)

Les eaux de surfaces sont souvent chargées des matières, Un excès de matière présente généralement un risque de contamination pour eaux Les eaux d’irrigation ainsi que pour les eaux souterraines. La pollution organique se produit quand un excès de matière organique, tel qu’engrais ou eaux d’égout, entre dans 1’eau. La plaine alluviale de Guelma, se situe au centre d’une grande région agricole, entourée de montagnes ce qui lui donne le nom de « ville cuvette ». Cette région trouve sa fertilité grâce notamment à l’Oued Seybouse et au grand barrage qui assure un vaste périmètre d’irrigation (12000 ha). Cependant, le développement très rapide de l’activité industrielle, accompagné d’une croissance très poussée de la population ont entraîné une dégradation de la qualité des eaux de surfaces et souterraines. Afin d’évaluer l’impact des rejets des eaux usées sur la qualité des eaux de l’oued Seybouse différents paramètres physico-chimiques ont été mesurés en sept sites répartis le long de l’Oued, Les résultats ont montré une nette détérioration de la qualité des eaux. Cette détérioration se traduit par une diminution de la teneur en oxygène dissous dans l’eau et par une augmentation importante des indicateurs de pollution.


Document joint


 
| info visites 3364184

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 23   ?

Creative Commons License