WEBREVIEW

INVENTAIRE DES ESPECES FONGIQUES DES EAUX MARINES DU LITTORAL OCCIDENTAL ALGERIEN

De nombreuses moisissures ont été isolées du milieu marin, des sédiments et
des coquillages, suggérant que les océans représentent un vaste réservoir
fongique. En effet, les zones littorales, riches en matières organiques,
constituent un lieu idéal pour le développement fongique et il était donc
intéressant d’inventorier les espèces fongiques des eaux côtières occidentales
algériennes.
L’étude des aspects macroscopiques et microscopiques des souches isolées à
partir de l’eau de mer, des sédiments et des moules collectées à partir des
différentes zones d’études a montré la présence de plusieurs espèces différentes.
241 souches ont été isolées et identifiées, une dizaine de genres différents de
champignons en fonction des lieux, des types de prélèvements et de la
températures (12°C et 27°C) qui sont, par ordre d’importance Penicillium
55,18%, Aspergillus 8,29%, Muccorales 6,63%, Trichoderma 5,80%,
Cladosporium 3,73%, Fusarium 2,07%, Pullularia 1,24%, Acremonium 0,82%,
Alternaria 0,82 %, Verticillium 0,82%, Gliocladium 0,41%, Geotrichum 0,41%
et les non identifiés ou Mycéliums stériles 14,10%.
Les genres répertoriés sont connus pour produire des mycotoxines pouvant
représenter un risque toxique pour les coquillages ainsi que pour l’homme,
consommateur de ces fruits de mer.


Document joint


 
| info visites 3363201

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 07   ?

Creative Commons License