WEBREVIEW

POLLUTION PHYSICO-CHIMIQUE DES EAUX DE BARRAGE DE LA REGION D’EL TARF. IMPACT SUR LA CHLORATION

Les barrages de Mexa et Chefia, situés prés de la ville d’El Tarf, sont utilisés
aussi bien pour l’alimentation en eau potable que pour l’irrigation.
L’objectif de notre travail est de décrire et de quantifier la pollution minérale et
organique de ces eaux et son impact sur un traitement physico-chimique, la
chloration.
Nos essais en laboratoire ont pu montrer que la turbidité de ces eaux était élevée
et que leur composition minérale était variée et d’origines diverses. La pollution
d’origine organique apparaît comme considérable du fait d’une pollution
naturelle mais aussi de pollution d’origine exogène. Les substances humiques
sont prépondérantes dans la charge organique de ces eaux de surface qui est
déterminée par différents paramètres physico-chimiques globaux.
L’application de la chloration sous des conditions contrôlées (dose de chlore,
temps de contact) aboutit ainsi à des potentiels en consommation en chlore
élevés du fait de la présence de nombreux polluants réactifs vis-à-vis du chlore.
En particulier, l’action du chlore sur le matériel humique aquatique pourra se
traduire par la formation de divers sous-produits tels que les composés
organohalogénés qui sont suspectés d’être mutagènes et même cancérigènes vis-
à-vis de l’être humain.


Document joint


 
| info visites 3366167

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site LARHYSS Journal  Suivre la vie du site Numéro 08   ?

Creative Commons License