WEBREVIEW

Etude de l’influence des rugosités artificielles sur les performances thermiques des capteurs solaires plans à air

Cet article décrit l’optimisation du coefficient de transfert par convection dans un
collecteur solaire plan entre le fluide caloporteur et la plaque absorbante du rayonnement solaire.
Cette optimisation peut être obtenue par augmentation de la surface d’échange par introduction des
obstacles de formes géométriques différentes. Pour cela, nous avons garni la veine d’écoulement
d’air par plusieurs rangées d’obstacles de formes cylindriques placées perpendiculairement à
l’écoulement. Ces obstacles sont assimilés à des rugosités artificielles dites chicanes. Le travail
consiste à déterminer les performances thermiques et dynamiques de la configuration proposée par
la méthode pas à pas tout en utilisant les corrélations de Zukauskas concernant le nombre de Nusselt
et le régime d’écoulement.


Document joint


Auteur(s)

Achouri E.

Aouès K.

Articles de cet auteur

Labed A.

Articles de cet auteur

Moummi A.

Articles de cet auteur

Moummi N.

Articles de cet auteur

Zellouf M. 

Articles de cet auteur

Mots-clés

 
| info visites 3366106

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site Volume 11  Suivre la vie du site Numéro 02   ?

Creative Commons License