WEBREVIEW

Optimisation d’un écoulement de couche limite par la méthode E.G.M, ‘Entropy Generation Minimization’

Ce travail s’inscrit dans le cadre de la performance des systèmes dynamiques.
Il utilise comme paramètre d’optimisation le principe de minimisation de la production
d’entropie. Le système physique étudié est constitué d’un dièdre plan à parois chauffées
autour duquel s’écoule un fluide Newtonien, visqueux et incompressible. On considère un
nombre de Prandtl égal à 0.7. Le couplage des équations de la couche limite
tridimensionnelle, de l’énergie et de la production d’entropie est résolu après avoir
transformé le système d’équations différentielles en un système d’équations ordinaires. La
solution du problème est réalisée par l’élaboration d’un code de calcul utilisant
l’algorithme de Runge-kutta d’ordre quatre, ainsi que la méthode du tir. Les champs
dynamiques et thermiques obtenus sont en parfait accord avec la bibliographie.
L’exploitation des résultats obtenus nous permet d’affirmer que la production d’entropie
diminue avec la température, mais augmente avec le nombre d’Eckert et la fonction
d’irréversibilité en terme de Br /Ω. , en outre il existe une géométrie optimale du dièdre
correspondant à la valeur β = 0 .


Document joint


 
| info visites 3410828

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site Volume 11  Suivre la vie du site Numéro 03   ?

Creative Commons License