WEBREVIEW

Effet de traitement thermique sur le comportement physico-chimique et rhéologique des boues activées de station d’épuration

Le traitement des eaux, qu’il s’agisse de production d’eau potable où
d’épuration d’eau usée d’origine urbaine ou industrielle, conduit toujours à la formation
de boues que l’on sépare et de l’eau traitée. Ces boues se présentent à la sortie de la
station d’épuration comme un liquide à forte teneur en eau. La teneur élevée en
substances polluantes interdit le plus souvent leur rejet dans le milieu naturel sans
précaution. Pour évaluer l’aptitude de ces boues au traitement, déterminer quels
traitements leur faire subir, estimer les risques de pollution et enfin connaître leurs
possibilités de réutilisation (agricole, énergétique ou autre). Dans ce cadre qu’il est défini
l’objet de cette étude. L’étude consiste à étudier l’effet de traitement thermique sur le
comportement physico-chimique et rhéologique des boues activées des stations
d’épuration. Le traitement thermique des boues activées montre que l’augmentation de la
température provoque une augmentation du pH et une diminution de la demande
chimique en oxygène (DCO), et du rapport entre matières volatiles en suspension et
matière en suspension (MVS/MES). Concernant l’aspect rhéologique pour les boues
étudiées, le seuil de contrainte diminue avec l’augmentation de la température dans le
même temps la viscosité apparente des boues diminue suivant une loi de puissance avec
l’augmentation de la température.


Document joint


 
| info visites 3366192

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site Volume 11  Suivre la vie du site Numéro 03   ?

Creative Commons License