WEBREVIEW

Etude de l’influence du pH sur la production du biogaz à partir des déchets ménagers

Les déchets de matières organiques proviennent essentiellement des industries agroalimentaires
(des activités domestiques, d’abattoirs,…) et des eaux résiduaires urbaines. Ces déchets
constituent une nuisance environnementale à prendre en charge pour la sauvegarde durable de notre
environnement. La valorisation de cette matière organique serait une solution judicieuse pour
atténuer leurs effets nocifs. Par ailleurs, l’application d’un procédé de bioconversion, ‘la digestion
anaérobie’, offre la possibilité de combiner le traitement de ces déchets et la production d’une
énergie renouvelable qui est le biogaz. Ce gaz riche en méthane CH4 possède un pouvoir énergétique
élevé et peut être utilisé dans de nombreuses applications comme : le chauffage, la cuisson, la
production d’électricité, l’éclairage et en tant que biocarburant et pouvant être injecté dans le réseau
de gaz de ville. Notre travail consiste à étudier la digestion anaérobie des déchets ménagers (déchets
de cuisine) et plus particulièrement l’influence du pH sur le rendement en biogaz. Durant cette étude,
nous avons aussi suivi l’évolution des paramètres des la pollution à savoir, la DCO et la DBO5, ainsi
que le volume du biogaz produit en fonction du temps avec un pH ajusté et aussi avec un pH non
ajusté. Les résultats obtenus ont permis de démontrer la possibilité de produire une quantité
importante de biogaz inflammable pendant une courte durée pour le digesteur à pH ajusté (milieu
favorable pour l’activité bactérienne) par rapport au digesteur à pH non ajusté.


Document joint


 
| info visites 3367766

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site Volume 10  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License