WEBREVIEW

Modélisation des isothermes de sorption des feuilles de marjolaine

Les teneurs en eau d’équilibre de désorption et d’adsorption des feuilles de
marjolaine (Origanum majorana) ont été déterminées à 30, 40, et 50 °C par la méthode
gravimétrique statique. L’équilibre a été obtenu après 12 jours pour la désorption et 9
jours pour l’adsorption. L’effet d’hystérésis thermique est observé dans la gamme des
températures testées. Pour la modélisation des isothermes de sorption, et pour la
prédiction du comportement hygroscopique lors du stockage ou du séchage, quatre
modèles mathématiques ont été utilisés. Le modèle de Peleg à quatre paramètres
optimise le lissage des points expérimentaux dans un domaine des activités de l’eau
assez important. Des changements relativement importants se font sentir dans les
propriétés thermodynamiques de la marjolaine en termes d’enthalpie différentielle et
d’entropie Toutefois, ces derniers se compensent et il est possible qu’ils soient
principalement le résultat de différences dans la structure de l’eau autour de la
périphérie de la plante et du site qui se combine, tant avant qu’après la sorption.


Document joint


 
| info visites 3366744

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site Volume 13  Suivre la vie du site Numéro 02   ?

Creative Commons License