WEBREVIEW

Modélisation de la demande en eau dans une région aride. Cas de la

Dans les régions des pays émergents caractérisées par un climat semi-aride à aride, les contraintes de la croissance démographique et les
transformations économiques et sociales sont à l’origine d’une demande en eau sans cesse croissante. En Algérie, ces 20 dernières années
ont été particulièrement caractérisées par une longue période de sécheresse due, non seulement à l’alternance habituelle entre périodes
sèches et humides mais également, aux phénomènes des changements climatiques. De graves pénuries sont signalées partout à travers le
pays, engendrant une dégradation de la qualité de l’eau qui pose des problèmes fréquents et complexes allant de la pollution des cours d’eau,
des nappes phréatiques, des barrages au Nord à la salinisation au Sud. L’équilibre est déjà rompu entre une demande toujours plus grande
et une offre arrivée aux limites de la disponibilité. Cette situation liée à la faiblesse de la ressource, aggravée par la sécheresse, impliquera
ipso facto entre les différents utilisateurs des conflits sérieux qui nécessiteront immanquablement des arbitrages malaisés pour les pouvoirs
publics, et ce d’autant que les besoins en eau potable (AEP) doubleront et qu’ils représenteront plus de 50% des ressources mobilisables
vers l’an 2025.


Document joint


Auteur(s)

Ouanouki Benalia

 
| info visites 3366380

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 06   ?

Creative Commons License