WEBREVIEW

Réflexion sur le dynamisme actuel d’une foret artificielle -Petits Perdreaux- dans le Parc National de Tlemcen- son renouvellement et son intégration

A Tlemcen s’inscrit un parc national d’une superficie de 8200 ha dans l’immense où se mélangent une agriculture de montagne originale et une sylviculture principalement orientée vers la protection des terrains et une production de bois de qualité moyenne. A la foret de pin d’Alep d’origine synthétique se pose le sérieux problème de génération en raison de l’age avancé de peuplement, en plus des dégâts énormes sur la ville. La sylviculture spéciale, basée sur la biodiversité doit voir le jour car une politique énergique de préservation de l’environnement aura pour incidence heureuse de développer de façon consistante les écosystèmes montagnards dans le parc à condition de fixer un cadre stratégique de l’aménagement du terrain.


 
| info visites 3367760

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science de la terre, eau et environnement  Suivre la vie du site Ecosystems  Suivre la vie du site Volume 2  Suivre la vie du site Numéro 2   ?

Creative Commons License