WEBREVIEW

Quel geste chirurgical sur la glande et le creux axillaire dans le cancer du sein ?

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer les différents critères décisionnels d’importance dans le choix du traitement chirurgical, et de tenter de délimiter d’éventuels facteurs de risque prédictifs et pronostics propres à notre population. Matériel et méthode : Etude descriptive prospective, ayant colligée 248 patientes présentant un cancer du sein non métastatique. Nous avons étudié les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et histopathologiques incluant la morbimortalité relatives à chaque geste chirurgical sur le sein et sur le creux axillaire. Résultats : La composante intra canalaire était présente dans 11,29 % des cas et 18,96 %, de nos patientes étaient triples négatives, la mauvaise influence de ces derniers, ainsi que celle de jeune âge, du type histologique, sur la survie sans rechutes a été statistiquement significative. On n’a pas objectivé de différence de survie entre le groupe mastectomie et le groupe traitement conservateur, mais il existe une différence de survie sans rechute entre les deux groupes en faveur du groupe mastectomie.Conclusion : Au décours de cette analyse, on déduit que si le traitement conservateur et la technique du ganglion sentinelle peuvent être proposés, ils doivent l’être après une sélection rigoureuse des patientes.


Document joint


 
| info visites 3367765

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sciences médicales  Suivre la vie du site La Revue Médicale de l’HMRUO  Suivre la vie du site Numéro 01   ?

Creative Commons License