WEBREVIEW

Etude des activités antioxydante et antifongique de l’huile essentielle des fleurs sèches de Lavandula officinalis

application aux moisissures des légumes secs

Cette étude a pour objectif l’évaluation de l’activité antioxydante et antifongique de l’huile essentielle de la lavande. L’extraction de l’huile essentielle de Lavandula officinalis a été réalisée par hydrodistillation. Le rendement en HE augmente en fonction du temps puis se stabilise. Ce rendement est de 1,36 ±0,2%. L’analyse de l’huile essentielle de Lavandula officinalis par CPG a permis d’identifier 49 composés terpéniques. Linalyl acétate (15.26 %), Linalool (10.68%), 1,8- cineole (10.25%), γ-terpinène (11.2%) et camphor (11.25%) ont été les principaux composants. L’étude du pouvoir antioxydant par la méthode de DPPH• a montré l’existence d’une activité antioxydante de l’huile essentielle des fleurs sèches de Lavandula officinalis. La purification et l’étude microscopique des souches isolées ont donné la possibilité d’identifier 5 genres de moisissures à savoir : Aspergillus, Penicillium, Mucor, Rhizopus et Alternaria. L’étude de la contamination montre une dominance des genres Penicillium et Aspergillus. L’évaluation de l’activité antifongique a révélé l’inhibition de croissance des moisissures pour la plupart des souches testées. Les différents genres isolés des légumes secs n’ont pas une sensibilité similaire vis-à-vis de l’HE.


Document joint


Auteur(s)

LAIB Imène

 
| info visites 3372132

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 07   ?

Creative Commons License