WEBREVIEW

Etude de l’extraction des composés phénoliques de différentes parties de la fleur d’artichaut (Cynara scolymus L.)

L’artichaut (Cynara scolymus L.) est une plante méditerranéenne largement utilisée en médecine traditionnelle pour ses propriétés biologiques attribuées essentiellement aux polyphénols. Afin d’évaluer la meilleure technique d’extraction de polyphénols totaux, de flavonoïdes et de tanins condensés d’artichaut, nous avons utilisé deux méthodes d’extraction à savoir la décoction et la macération et quatre solvants (eau, méthanol, éthanol et acétone). Les meilleurs rendements d’extraction sont enregistrés par la décoction soit une moyenne de 17,34 % versus 15,64 % pour la macération ; toutefois l’eau et le méthanol restent les meilleurs solvants d’extraction. La macération semble être meilleure pour l’extraction des polyphénols totaux (19,88 mg équivalent acide gallique /g PS en moyenne) et des flavonoïdes (8,25 mg équivalent quercétine /g PS en moyenne). L’éthanol et l’acétone sont préférables pour l’extraction de ces biomolécules. En revanche, la décoction aqueuse est plus performante pour l’extraction des tanins condensés (3,05 mg équivalent catéchol/g PS).


 
| info visites 3372963

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 09  Suivre la vie du site volume B   ?

Creative Commons License