WEBREVIEW

Influence des paramètres de composition et de cure sur la diffusivité des bétons à base de matériaux locaux

La durabilité constitue l’une des préoccupations essentielles dans la conception, la réalisation et la maintenance des ouvrages de génie civil. Parmi les maladies des ouvrages exposés au milieu marin, la corrosion des armatures est la principale cause de dégradation des structures en béton armé et la plus importante en termes de maintenance. Ce phénomène est la conséquence de nombreux paramètres, plus ou moins couplés, liés au matériau et au milieu environnant. Un béton est d’autant plus durable qu’il résiste à la pénétration des agents agressifs. Cette qualité dépend intrinsèquement de plusieurs paramètres : E/C, nature du ciment, formulation, conditions et durée de cure, etc. Un programme expérimental nous a permis d’effectuer au laboratoire, l’essai de l’isotherme d’interactions afin de déterminer la quantité des chlorures fixés sur un béton ordinaire où la matrice cimentaire utilise deux ciments de classe de résistance différentes (CEMII/A-42.5 de Béni Saf et CEMII/A-32.5 de Zahana), nos résultats obtenus montrent que l’influence du rapport E/C et la nature des ciments composés utilisés, sur la fixation des chlorures dans les bétons étudiés n’est pas très significative. Nous avons effectué également des essais de
migration en régime stationnaire en vue de mesurer le coefficient de diffusion des chlorures et on a pu constater une augmentation de ce coefficient avec l’accroissement du rapport E/C pour l’ensemble des bétons étudiés, En revanche, le coefficient de diffusion diminue avec l’augmentation de la classe de résistance de ciment. De plus, une durée de cure plus longue favorise la diminution relative du coefficient de diffusion.


 
| info visites 3366085

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 10  Suivre la vie du site volume A   ?

Creative Commons License