WEBREVIEW

Pouvoir antioxydant des extraits de Myrtus communis L. obtenus in situ et in vitro

Nous présentons dans cet article, les résultats obtenus à partir d’analyses, effectuées sur des extraits méthanoliques de l’espèce Myrtus communis L, récoltée in situ, ainsi que des extraits méthanoliques préparés à partir des cals de cette même plante, multipliée in vitro, pour lesquels plusieurs dosages spectrophotométriques ont été effectués. L’extrait de la plante obtenu in situ s’est avéré plus riche en polyphenols par rapport à son homologue obtenu à partir des cals. Il a exprimé, également, un bon pouvoir de capture des radicaux libres avec une EC50=0,69mg/ml, et un très bon pouvoir inhibiteur de la peroxydation de l’acide linoléique estimé à 87,45%, qui s’est avéré largement supérieur à celui de l’acide ascorbique utilisé comme contrôle positif (50,57%). Cependant, les extraits méthanoliques préparés à partir des cals ont exprimés le meilleur pouvoir chélateur des ions Fe2+ estimé à 73,13%.


 
| info visites 3363133

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 10  Suivre la vie du site volume B   ?

Creative Commons License