WEBREVIEW

Éstimation du stock de carbone organique dans l’écosystème des iliçaies du Moyen Atlas marocain

La présente étude a été réalisée dans l’écosystème de la chênaie verte du Moyen Atlas marocain, dont l’objectif consiste à déterminer le stock de carbone organique dans les différents compartiments (sols, litière et biomasse). Les meilleures corrélations ont été obtenues avec des régressions allométriques pour les différentes composantes épigées des iliçaies. La carbomasse totale de la partie aérienne des peuplements (chêne vert et cèdre (Cedrus atlatica)) varie entre 50 et 155 tC.ha-1 respectivement pour Reggada et Ajdir ; dont plus de 40 % du carbone est séquestrée dans la cédraie pour Dayat Hachlaf et Ajdir. Par contre, le stock de carbone des sols (SCOS) varie de 52 tC.ha-1 pour Reggada à 141 tC.ha-1 pour Ajdir. Plus de 75 % du SCOS est emmagasiné dans les 30 premiers centimètres du sol. L’approche corrélative montre que les SCOS sont fortement dépendants de la profondeur du sol pour les différents sites étudiés. Les SCOS diminuent avec la profondeur en suivant une courbe exponentielle pour toutes les parcelles. Le stock de carbone organique dans la litière au sol (SCL) varie de 3,5 tC.ha-1 pour Reggada à 14,3 tC.ha-1 pour Ajdir. Le stock du carbone organique total des sols (SCOS + SCL) représente entre 40 et 55 % du stock de carbone organique total des écosystèmes d’iliçaies du Moyen Atlas. Le stock de carbone organique total (sol, litière et biomasse) dans les écosystèmes étudiés varie entre 106 tC.ha-1 pour Reggada et 310 tC.ha-1 pour Ajdir. Ce stock augmente linéairement avec la surface terrière totale des peuplements.


 
| info visites 3366464

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 11  Suivre la vie du site volume C   ?

Creative Commons License