WEBREVIEW

Performance énergétique d’une maison à patio dans le contexte maghrébin (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye)

Un grand nombre des maisons qui bordent le bassin méditerranéen sont organisées autour d’un patio. Cela est vrai pour l’Andalousie, la Grèce, le sud de l’Italie, les pays de la méditerranée, et particulièrement pour l’Afrique du Nord. Les origines de cette organisation spatiale sont très anciennes. A la suite de la maison grecque, la maison romaine disposait généralement de deux cours intérieures. Mais c’est avec l’arrivée de la civilisation arabo-musulmane en Afrique du nord, que la maison à patio a connu son apogée, répondant à la fois à des exigences sociologiques, culturelles, et thermiques [1]. Les valeurs d’intimité président à cette conception de l’habitat. Il s’agit de privilégier l’être, et non le paraître. Sur le plan thermique, la maison à patio est particulièrement bien adaptée au climat chaud et semi-aride. Le patio jouit d’un microclimat plus tempéré que le climat extérieur, et joue ainsi le rôle d’un espace tampon entre l’intérieur de l’habitation et l’ambiance extérieur. Particulièrement en saison chaude, elle propose des solutions thermique sans contradiction avec la vie des gens, leurs traditions, et leur système de croyance [2]. Mais les schémas de la modernité constituent une menace pour ce type de maison. En Egypte par exemple, elles n’existent pratiquement plus que sous forme de vestige d’une époque révolue. Dans ce travail, nous proposons une simulation numérique du comportement thermique d’une maison à patio en fonction du contexte climatique maghrébin, à l’aide du logiciel de simulation du comportement thermique en régime dynamique TRNSYS.


 
| info visites 3363491

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site volume 15  Suivre la vie du site Numéro 03   ?

Creative Commons License