WEBREVIEW

A heating system using flat plate collectors to control the inside greenhouse microclimate in Tunisia

L’augmentation continue du niveau des émissions de gaz à effet de serre et la hausse des prix du carburant sont les principales forces moteur pour une utilisation efficace des diverses sources d’énergie renouvelables. Dans de nombreuses régions du monde et plus particulièrement en Tunisie, l’irradiation solaire directe est considérée comme l’une des sources les plus prometteuses de l’énergie. L’ensoleillement annuel peut atteindre 3288 kWh/m2/an et 6 kWh/m2/jour. Une serre, en utilisant des moyens actifs de chauffage conventionnel, consomme un litre de fuel/m2/an, qui conduit à 10 kWh/m2/an. En Tunisie, la surface des cultures en serre est d’environ 1000 hectares, cela correspond à 107 l d’aluminium et 108 kWh. Afin de réduire le coût du chauffage de la serre agricole, nous avons utilisé les capteurs sous vide solaires. Leur efficacité dépend à la fois des conditions ambiantes climatiques et des performances thermiques des capteurs solaires sous vide. Les échangeurs capillaires en polypropylène sont utilisés pour atténuer les différences entre les températures diurnes et nocturnes de l’air, dans les serres tunnel L’eau circule dans ces échangeurs à circuit hydraulique fermé. Dans ce travail, nous avons réalisé une étude expérimentale d’un système de chauffage à énergie solaire. Deux types d’études ont été réalisés. Pendant la journée, les échangeurs de suspension récupèrent l’excès d’énergie en excès pour le confort des plantes. Cette énergie récupérée est stockée dans le sol dans des échangeurs de serre enterrés ; le premier type concerne la température de fonctionnement du système de chauffage de l’installation, et à proximité de la serre pour le chauffage de l’eau stockée dans un réservoir de 300 litres. Dans le second type, l’énergie emmagasinée dans le sol sera restituée à travers les échangeurs enterrés pendant la nuit. L’énergie stockée dans ces réservoirs est ensuite ramenée par les échangeurs suspendus pour le chauffage de l’air de la serre. Afin de connaître l’efficacité de notre système, nous présentons les résultats relatifs sur l’effet du système de chauffage par rapport au microclimat de la serre et les résultats relatifs à la culture de tomate en serre. Ces résultats sont intéressants par rapport à une serre non chauffée, qui peuvent avoir un effet significatif sur la qualité de la tomate


 
| info visites 3362353

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site volume 15  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License