WEBREVIEW

571 Etude de l’effet des aérosols sur l’estimation du coefficient de réflectance bidirectionnelle à l’aide de mesures satellitaires

Le rayonnement solaire est atténué par les différents constituants atmosphériques, tels que les molécules, les aérosols, les gaz, les gouttelettes nuageuses ou les cristaux de glace. Les aérosols absorbent et diffusent le rayonnement, l’atténuation par diffusion est caractérisée par l’épaisseur optique des aérosols qui représentent le degré de turbidité de l’atmosphère. Cette turbidité peut être quantifié à l’aide du coefficient de trouble d’Ångstrom [1] ou du TL de Linke. La connaissance de τae est importante dans l’estimation du rayonnement solaire du sol à partir des images satellitaires. Le but de ce travail est l’étude de l’effet des aérosols sur l’estimation du coefficient de réflectance bidirectionnel sur le site de Tamanrasset, en utilisant les deux modèles : modèle spectral de Smarts2 et modèle analytique à bande large, pour les trois heures de prise d’images à pleine résolution, 9h00, 12h00, 15h00 temps universel, et pour des jours de ciel clair de l’année 1999. Les résultats d’observations et les calculs se concordent. Nous avons trouvé que pour les fortes valeurs de l’épaisseur optique des aérosols τae, on à un fort coefficient de réflectance bidirectionnelle ρs.


 
| info visites 3366775

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Revue des Energies Renouvelables  Suivre la vie du site volume 15  Suivre la vie du site Numéro 04   ?

Creative Commons License