WEBREVIEW

Calcul de la constante dielectrique du manganse Mn et de l’alliage AI88Mn12 a partir des mesures photometriques de la reflectance et de la transmittance

La constance diélectrique du manganèse pur (Mn) et de l’alliage amorphe Al88Mn12 en couches minces est calculée à partir d’un programme élaboré s’appuyant sur leurs mesures photométriques de réflexion et de transmission, effectuées à l’air libre entre 0,5 et 6,2 eV. Le programme calcule l’indice de réfraction complexe du matériau et permet de remonter à sa constante diélectrique. Les solutions fournies par le programme sont obtenues sur toute la gamme d’énergie pour le cas de Mn tandis que pour l’alliage elles sont limitées entre 0,5 et 2 eV. La courbe correspondant à la partie imaginaire de la constante diélectrique du manganèse a un profil similaire à celui des métaux simples ; celle de l’alliage est par contre différente au-delà de 2 eV à cause des transitions électroniques mettant en jeu les états 4d du manganèse dans l’alliage.


Document joint


Auteur(s)

Meddour N.

 
| info visites 3366464

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Numéro 13   ?

Creative Commons License