WEBREVIEW

Cinetique d’accumulation et de reparition de la biomasse chez des genotypes contrastes d’orge(hordeum vulgara l.)

La capacité de produire une biomasse aérienne acceptable à maturité est une caractéristique désirable en zones semi-arides où la culture de l’orge est associée à la pratique de l’élevage ovin. Cette capacité est la résultante de la contribution des différentes parties de la plante. L’étude de la cinétique d’accumulation et de répartition de la matière sèche des parties aériennes de trois génotypes d’orge contrastés a été entreprise à la station de la recherche agronomique de Sétif. Les résultats montrent qu’une vitesse élevée de production de la matière sèche en début de cycle est indépendante de la précocité au stade début montée. La sélection de génotypes produisant plus de biomasse en début du cycle et qui sont assez tardifs à la montée pour éviter le gel de printemps est donc possible. La vitesse d’accumulation de la matière sèche au cours de la phase « levée - épi 1cm » peut servir comme critère de sélection pour identifier de tels génotypes


Document joint


 
| info visites 3362414

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Numéro 13   ?

Creative Commons License