WEBREVIEW

modélisation et optimisation des performances d’une cellule solaire conventionnelle

La modélisation et l’optimisation des performances d’une cellule solaire N+P au silicium monocristallin de référence sont effectuées à l’aide du code de simulation unidimensionnelle LASSI-1D. Ce programme est basé sur l’algorithme de Mayergoyz pour la résolution séquentielle des équations du semi-conducteur discrétisées par les différences finies. L’optimisation des performances de cette cellule solaire consiste en l’adjonction d’un champ de surface arrière uniforme P+ ou BSF (Back Surface Field) dont l’épaisseur , Wbsf et la concentration, Nbsf, sont déterminées de telle sorte que la vitesse de recombinaison effective Seff à la surface arrière soit la plus faible possible. Les résultats de la simulation nous permettent de définir deux types de BSF optimaux (Wbsf > 12µm Nbsf = 3 1018 cm-3, Seff < 25cm/s) et (Wbsf =3 µm, Nbsf = 3 1019 cm-3 , Seff = 43cm/s).


Document joint


 
| info visites 3372963

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site Technologies Avancées  Suivre la vie du site Numéro 14   ?

Creative Commons License