WEBREVIEW

Suivre L’Évolution du Niveau Moyen de la Méditerranée

La topographie de la surface de la mer, qui est directement reliée à la forme du géoïde et à la signature des effets océaniques, n’est accessible que grâce à la résolution spatiale et temporelle de l’altimétrie satellitaire. En particulier, l’apport des missions altimétriques Seasat (lancé en 1978), Geosat (1985) puis ERS1 (1991) et TOPEX/Poseidon (1992) à l’étude de la Méditerranée est considérable. Les premières cartes du géoïde marin, avec des précisions relatives de 10-20 cm suivant les solutions, ont beaucoup contribué à la compréhension des phénomènes géophysiques. Ensuite, grâce, d’une part, aux réductions d’erreurs d’orbite sous-jacentes à l’amélioration des modèles de champ de gravité et, d’autre part, au développement de méthodes de calcul d’orbite pseudo-géométriques, la précision des déterminations du niveau moyen absolu de la surface de la mer est passée de quelques mètres à quelques centimètres. L’analyse des données de TOPEX/Poseidon (T/P) en Méditerranée, présentée ici, a permis pour la première fois de déterminer l’évolution temporelle du niveau moyen de la mer. L’amplitude des variations inter-annuelles est de l’ordre de 20 cm avec un maximum en octobre/novembre et un minimum en mars. D’autre part, la combinaison des données de ERS1 et de T/P a permis d’améliorer la résolution spatiale des cartes sans perte de précision, faisant apparaître les principales caractéristiques de la circulation en Méditerranée et ses variations saisonnières.


 
| info visites 3366082

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 16   ?

Creative Commons License