WEBREVIEW

Apport de l’Imagerie Spatiale Optique et Radar pour la Détection et le Suivi des Zones d’Orpaillage en Guyane Française

Les activités minières, parfois clandestines, en Guyane Française sont mal ou pas contrôlées par les autorités. Elles causent des dégâts majeurs à la nature (déboisement sauvage, déversement de mercure, etc.). La recherche d’outils fiables et peu onéreux permettant la cartographie des zones d’orpaillage et le suivi de leurs évolutions dans le temps présente un grand intérêt local. L’objectif de cette étude est d’analyser le potentiel de l’imagerie satellitaire optique et radar pour l’identification et la cartographie des zones d’orpaillage en Guyane française. Des images acquises entre 1990 et 2003 ont ainsi été analysées. L’information issue de l’imagerie satellitaire radar (RADARSAT, SIR-C) et optique (SPOT, LANDSAT) a été étudiée. Les résultats montrent la faible capacité du capteur RADARSAT (mono bande) pour cette application. Quant aux images SIR-C (multi-bandes), elles fournissent une meilleure détection des zones d’orpaillage.
L’interprétation réalisée sur les images SPOT et LANDSA T montre que les capteurs optiques constituent le meilleur outil pour la cartographie de cette activité. L’intérêt des séquences multi-dates pour cartographier l’évolution du paysage soumis depuis quelques années à d’importantes modifications dues à l’activité des orpailleurs a été démontré. De même, on peut procéder à des contrôles pour déterminer si les exploitations cartographiées sont légales ou clandestines et si le concessionnaire exploite la surface allouée par le permis (localisation et étendue).


 
| info visites 3366740

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 16   ?

Creative Commons License