WEBREVIEW

Apport de l’Imagerie Spatiale Optique et Radar pour la Cartographie des Bancs de Vase

Le déplacement des bancs de vase en Guyane a un impact important sur l’économie régionale. Aussi, la recherche d’outils permettant la cartographie des bancs présente un grand intérêt. Ceci se traduit par la détection en mer des bancs de vase qui viennent perturber l’accès aux chenaux (ports) ce qui constitue un gêne pour la navigation. Des images satellitaires radar et optique, acquises sur la Guyane française entre 2001 et 2003, ont été analysées pour examiner leurs apports à la détection des bancs de vase. Des mesures bathymétriques ont également été effectuées à des dates proches d’acquisitions satellitaires. La relation entre bathymétrie et information satellitaire a également été étudiée. Les résultats montrent que les bancs de vase émergés ou immergés sous une faible couche d’eau (quelques dizaines de centimètres au maximum) sont facilement détectables sur les images. Les images optiques et radar ont un apport comparable pour la cartographie des bancs. Les images radar à faible angle d’incidence permettent une meilleure détection des bancs de vase comparativement à celles à fort angle d’incidence. Une faible dépendance est observée entre le signal radar et la profondeur de l’eau si cette dernière est inférieure à environ 30 cm. Au-delà de ce seuil, le signal radar devient indépendant de la profondeur de l’eau. Cependant, des relations bien plus nettes ont été obtenues pour les faibles profondeurs « 30 cm) entre la radiométrie optique et la hauteur d’eau dans les bandes du MIR (Moyen InfraRouge) et du PIR (Proche InfraRouge). Cette étude a également mis en évidence l’évolution rapide du trait de côte en Guyane et la possibilité de suivre cette évolution grâce aux images radar.


 
| info visites 3374668

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 16   ?

Creative Commons License