WEBREVIEW

Purification et caractérisation des fragments f(AB’)2 A PARTIR D’un sérum anti-scorpionique

Dans le but d’accroître encore la pureté des anticorps anti-scorpioniques et leur sécurité d’emploi, la purification d’un anti-venin fait appel à de nombreuses techniques physico-chimiques et immunologiques. L’une des premières étapes fait appel à un traitement usuel des sérums équins prélevés par des sels d’ammonium selon les cahiers de l’IPA avec de légères modifications. Les autres étapes de purification font appel : - A une maîtrise du clivage enzymatique par la pepsine pour obtenir un maximum d’anticorps sous forme de fragments F(ab)’2 et l’élimination de toutes autres protéines sériques et surtout d’anticorps sous forme d’IgG pouvant être la cause des effets secondaires du sérum anti-scorpionique. - A une analyse régulière des fragments obtenus par différentes techniques chromatographiques et électrophorétique. - A une analyse de la spécificité et du titre des anticorps par chromatographie d’affinité et par des tests immunologiques. Des études comparatives de différents échantillons sériques font l’objet de cette étude.


 
| info visites 3372979

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sciences médicales  Suivre la vie du site Archives de l’Institut Pasteur d’Algérie  Suivre la vie du site Tome 63-1999   ?

Creative Commons License