WEBREVIEW

La Thermometrie Géophysique à l’ORB de 1970 à nos jours

L’intérêt porté à la thermometrie de précision répond aux questions soulevées par le Prof. P. Melchior, concernant l’enregistrement de certains effets induits par les marées terrestres. Dès 1970, de nouvelles techniques électroniques ont remplacé peu à peu les outils mécaniques et photographiques. Les sciences de l’observation des phénomènes naturels s’en trouvèrent bouleversées. Le calcul numérique se développa avec l’apparition d’ordinateurs capables de maîtriser les volumes d’informations nécessaires aux problèmes abordés. Des effets considérés comme négligeables devinrent synonymes de limites de précision. Les précisions nécessaires aux interprétations théoriques requéraient le développement de méthodes originales. Cela a justifié notre intérêt pour la thermometrie adaptée à la quête des signaux les plus ténus. Seule la variabilité de la température est utile à nos recherches. Les périodes enjeu couvrent un spectre très large compris entre quelques secondes et plusieurs années. Grâce à notre expertise qui fait l’objet de cet article, nous avons pu accepter de collaborer à la mise au point d’un capteur thermométrique à embarquer sur un satellite d’observation solaire.


Document joint


 
| info visites 3363544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Géographie  Suivre la vie du site Bulletin des Sciences Géographiques  Suivre la vie du site Numéro 18   ?

Creative Commons License