WEBREVIEW

Adenomes Hypophysaires Du Sujet Age

L’adénome hypophysaire est relativement rare chez le sujet âgé. A travers 14 cas recensés chez des sujets âgés de 60 ans ou plus nous nous proposons d’analyser le manifestations endocriniennes,neuroradiologiques et ophtalmologiques.
Au plan méthodologique, nous avons tenu compte des données anamnestiques, de l’examen clinique, des explorations radiologiques (TDM et /ou IRM), ophtalmologiques ainsi que du bilan hormonal.
L’âge moyen de nos patients est de 66,9 ans avec un sex-ratio de 1. Les circonstances de découverte sont les
troubles visuels et / ou céphalées dans 8 cas (57 % ) ; déséquilibre métaboliques (diabète sucré) et
lombalgies invalidantes dans un cas chacun, la découverte est fortuite lors d’une TDM cérébrale pour un
tableau neurologique aigu dans 4 cas (28,57 %). Au plan radiologique il s’agissait de macroadénomes dans la quasitotalité des cas (92,85 %) et dans 28,57 % de cas d’adénomes géants (4 cm).
Pour ce qui est du type d’adénome il s’agissait le plus souvent d’adénome apparemment non fonctionnel. Le bilan ophtalmologique a mis en évidence une atteinte visuelle dans 71 % des cas.
Au plan du retentissement sur l’anté et la post-hypophyse il existe une insuffisance antéhypophysaire partielle ou totale dans 71,42 %, la post hypophyse est intègre dans tous les cas.
De cette étude il ressort que les adénomes hypophysaires du sujet âgé se caractérisent par la prédominance des macroadénomes dont 30 % sont des adénomes géants ce qui explique la fréquence du retentissement ophtalmologique et de l’insuffisance antéhypophysaire, et dans 30 % des cas
l’adénome est découvert lors d’une imagerie pratiquée devant des troubles neurologiques aigus.


 
| info visites 3367755

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sciences médicales  Suivre la vie du site Journal de Neurochirurgie  Suivre la vie du site Numéro 03   ?

Creative Commons License