WEBREVIEW

Implémentation et performances comparées des algorithmes cryptographiques des , RSA IDEA , 3 WAY ET RC5 ,

L’objectif de cet article consiste à implémenter et étudier le fonctionnement et les performances comparées des algorithmes suivants :

  • DES « Data Encryption Standard » qui signifie standard de chiffrement de données, l’un des algorithmes les plus connus du monde de la cryptographie. C’est un algorithme à clef secrète .
  • RSA « RIVEST SHAMIR ADELLMAN » sans doute l’algorithme à clef publique [DIF 88] le plus populaire. Il peut aussi bien être utilisée pour le chiffrement que pour la signature numérique [RIV 78].
  • DSA « Digital Signature Algorithm » signifiant algorithme de signature numérique, un autre algorithme à clef publique. Il fait partie du standard de signature numérique DSS ou « Digital Signature Standard ». Il ne peut être utilisé que pour la signature numérique.
  • IDEA « Iternational Data Encryption Algorithm » conçu en 1990 puis amélioré en 1992, il est basé sur des fondations théoriques impressionnantes, bien plus sûr que le DES avec sa clef de 128 bits [Int 07]. Pourquoi ce choix d’une comparaison entre les algorithmes à chiffrement par blocs à clef secrète : DES , 3 WAY, RC 5, IDEA et à clef publique : RSA , DSA ? D’une part ces algorithmes ont été inventés dans la même décennie , donc correspondent relativement au même degré d’avancement de la technologie cryptographique. En effet IBM publie en 1977 un algorithme basé sur Lucifer. Il devient le DES (Data Encryption Standard). L’algorithme de chiffrement à clé publique RSA est publié en 1978 par Ronald L. Rivest, Adi Shamir et Leonard M. Adleman. L’IDEA est inventé en Suisse en 1992 par Xuejia Lai et James Massey. Ron Rivest, déjà auteur de RC2 et RC4, publie RC5 en 1998. Bien qu’inventés il y a plusieurs années ces algorithmes résistent toujours parce qu’ils n’ont pas été cryptanalysés assez ou , au contraire , ils ont été classés comme résistants. D’autre part ces algorithmes sont assez rapides en chiffrement et en déchiffrement. Ils présentent donc un intérêt évident, avant d’entamer l’étude d’algorithmes plus récents donc plus robustes tels que Rinjdael, Serpent et Twofish L’originalité de l’article réside dans le choix des critères de comparaison qui sont : 1)Types et tailles des clefs 2)Le temps de chiffrement et de déchiffrement 3)Temps nécessaire pour le décryptage d’un texte chiffré 4)Contraintes machines

Document joint


 
| info visites 3372636

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informatique, science de l’information et bibliothéconomie  Suivre la vie du site RIST  Suivre la vie du site Volume 14  Suivre la vie du site Numéro 02   ?

Creative Commons License