WEBREVIEW
Accueil > Science et Technologie > NATURE & TECHNOLOGIE > Numéro 07 > Numéro 07

Numéro 07

Articles de cette rubrique


Utilisation des composés de feuilles d’olivier comme agents antimicrobiens ; application pour la conservation de la viande fraîche de dinde

Des extraits de feuilles d’olivier de la variété azerradj sont préparés et l’effet antimicrobien de ces composés est déterminé par la méthode de diffusion sur gélose vis-à-vis de trois souches bactériennes : Staphylococcus aureus (S. aureus), Salmonella enterica sérotype Enteritidis (S. Enteritidis) et Pseudomonas aeruginosa (P. aeruginosa). Ces composés se sont révélés très actifs contre l’ensemble des bactéries testées. Cependant, une forte activité de l’extrait polyphénolique vis-à-vis de S. aureus (diamètre d’inhibition=30,18 mm) est enregistrée. L’activité antimicrobienne de ces extraits est confirmée par la méthode de microdilution (Concentrations Minimales Inhibitrices : CMIs). Les mêmes extraits sont additionnés à des escalopes fraîches de dinde qui sont expérimentalement inoculées avec les mêmes bactéries cibles à une charge initiale de 2×105 ufc/g. Tous les échantillons de viande sont stockés à l’air libre à 82 ºC pendant 7 jours en simulant les conditions pratiques réelles en Algérie. Les résultats obtenus ont montré que les extraits de feuilles d’olivier appliqués sur la viande ont exercé une remarquable activité antimicrobienne durant toute la phase de stockage du produit. L’analyse sensorielle a révélé aussi que l’ajout de ces extraits sur la viande n’affecte pas négativement l’odeur de cette dernière. Les résultats obtenus sont très encourageants et ouvrent une voie prometteuse pour l’utilisation des feuilles d’olivier comme agents antimicrobiens naturels pour la préservation des viandes.



Etude des activités antioxydante et antifongique de l’huile essentielle des fleurs sèches de Lavandula officinalis

application aux moisissures des légumes secs

Cette étude a pour objectif l’évaluation de l’activité antioxydante et antifongique de l’huile essentielle de la lavande. L’extraction de l’huile essentielle de Lavandula officinalis a été réalisée par hydrodistillation. Le rendement en HE augmente en fonction du temps puis se stabilise. Ce rendement est de 1,36 ±0,2%. L’analyse de l’huile essentielle de Lavandula officinalis par CPG a permis d’identifier 49 composés terpéniques. Linalyl acétate (15.26 %), Linalool (10.68%), 1,8- cineole (10.25%), γ-terpinène (11.2%) et camphor (11.25%) ont été les principaux composants. L’étude du pouvoir antioxydant par la méthode de DPPH• a montré l’existence d’une activité antioxydante de l’huile essentielle des fleurs sèches de Lavandula officinalis. La purification et l’étude microscopique des souches isolées ont donné la possibilité d’identifier 5 genres de moisissures à savoir : Aspergillus, Penicillium, Mucor, Rhizopus et Alternaria. L’étude de la contamination montre une dominance des genres Penicillium et Aspergillus. L’évaluation de l’activité antifongique a révélé l’inhibition de croissance des moisissures pour la plupart des souches testées. Les différents genres isolés des légumes secs n’ont pas une sensibilité similaire vis-à-vis de l’HE.



Effet du saccharose sur la tubérisation in vitro de la pomme de terre (Solanum tuberosum L.)

Des extrémités apicales de pomme de terre, variété Spunta, mises en culture pendant 4 semaines sur le milieu de Murashige et Skoog (MS), additionné de saccharose (30 g. L-1), d’agar (7 g. L-1) et d’AIB (0,5 mg. L-1), ont régénéré des plantes entières. Les boutures de têtes et boutures de noeuds, prélevées sur ces plantes, ont tubérisé sur le milieu MS liquide dilué de moitié (MS/2), additionné de BA (5 mg. L-1) et de différentes concentrations de saccharose (40, 80, 120 et 160 g. L-1). La concentration 80 g. L-1de saccharose a donné le meilleur rendement en microtubercules (nombre de microtubercules /plante).



Effet de l’ombrage sur le confort thermique et visuel dans les espaces extérieurs

cas de l’esplanade de l’Université Mentouri de Constantine, Est de l’Algérie

Cette recherche vise à étudier et analyser l’effet de la végétation urbaine sur les microclimats, le confort thermique et visuel dans les espaces extérieurs. La méthode expérimentale utilisée fait appel aux techniques d’observation et des mesures in situ. Une application sur un cas réel en milieu urbain a été faite. Il s’agit d’un espace extérieur situé au sein de l’esplanade du campus de l’Université Mentouri de Constantine (climat méditerranéen semi aride), les usagers sont des étudiants et des visiteurs. Le champ de l’observation et l’investigation ont retenu la dimension climatique ainsi que les paramètres d’ambiances d’ensoleillement, d’humidité relative, de température ambiante et les facteurs lumineux. Les résultats confirment le rôle de l’ombrage par la végétation qui influe sur la qualité du cadre de vie, la création d’ambiance urbaine et sur les situations de confort thermique et visuel des usagers.



| info visites 3821008

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Science et Technologie  Suivre la vie du site NATURE & TECHNOLOGIE  Suivre la vie du site Numéro 07   ?

Creative Commons License